3 types d’exercices que vous devriez cesser de pratiquer

3 types d’exercices que vous devriez cesser de pratiquerBeaucoup de guitaristes sont en recherche permanente de nouveaux exercices, parfois en espérant trouver l’exercice magique qui leur permettra de jouer plus vite, d’avoir un jeu plus expressif ou d’enchaîner facilement des positions d’accords complexes.

Il existe en effet énormément d’exercices qui permettent de développer certaines qualités techniques et musicales sur notre instrument.

Mais parfois, nous avons tendance à nous concentrer sur des exercices qui nous font surtout perdre notre temps.

Dans cet article, je vais détailler 3 types d’exercices que vous devriez remettre en cause si vous souhaitez progresser plus vite et plus efficacement à la guitare.

1. Les exercices pour se muscler les doigts

On trouve régulièrement sur Internet, ou dans des méthodes de guitare, des exercices proposés pour développer la musculature des doigts, ce qui est censé nous permettre de jouer plus facilement.

On trouve même des accessoires de musculation à ressorts destinés à muscler les doigts sans avoir besoin jouer sur sa guitare.

Mais vouloir mettre l’accent sur le fait de développer sa musculature digitale est une perte de temps.

Il n’y a pas besoin d’énormément de force pour jouer correctement de la guitare et être à l’aise sur son instrument.

Dans le cas contraire, seuls les hommes aux grandes mains très musclées en seraient capables.

Or, il y a beaucoup de femmes et même des enfants qui ont de toutes petites mains pas très musclées, qui ont parfois du mal à ouvrir un pot de confiture, mais qui sont d’excellents guitaristes et jouent des morceaux très compliqués avec une étonnante facilité.

Enormément de guitaristes jouent avec une tension musculaire trop importante en permanence, ce qui a pour effet de fatiguer les doigts et la main très vite.

Du coup, ça peut donner l’impression à tort que pour bien jouer, il faut développer en priorité la force et l’endurance.

En réalité, la véritable priorité est plutôt de se concentrer sur la détente musculaire, sur la souplesse des mouvements et sur la précision du positionnement des doigts.

Solution

Abandonnez les exercices de force ou d’endurance au profit des exercices permettant de développer la souplesse et la détente de la main et des doigts, ce qui permettra d’obtenir un résultat beaucoup plus musical et avec moins d’efforts.

2. Les exercices pour développer la vitesse

Lorsque l’on veut gagner en vitesse dans notre jeu de guitare, on est légitimement tenté de penser qu’il suffit de pratiquer des exercices spécifiques pour développer la vitesse.

Beaucoup de guitaristes pratiquent les mêmes exercices au métronome depuis des années, en tentant à chaque fois de gagner 1 ou 2 battements par minute sur le tempo, et s’aperçoivent que leurs progrès sont presque ridicules comparés aux efforts consentis et à la persévérance dont ils ont fait preuve.

Le problème, c’est que la vitesse n’est pas un détail technique qu’il est possible de cibler et de travailler de manière isolée.

La capacité à jouer vite dépend d’une grosse quantité de paramètres et d’actions coordonnées des deux mains, des différents doigts, parfois de la paume de la main et de tout l’avant-bras en ce qui concerne la main droite.

En réalité, il n’est pas possible de dissocier la vitesse des autres qualités qui font un bon guitariste.

En voulant se concentrer uniquement sur le travail de la vitesse au détriment de tout le reste, il est fréquent de prendre en même temps de mauvaises habitudes et de développer des défauts qui au final brideront notre capacité à jouer plus vite.

Solution

Evitez de travailler uniquement et spécifiquement la vitesse.
Profitez de chaque morceau ou chaque fragment musical que vous jouez pour travailler plusieurs aspects simultanément : la fluidité, l’intensité, les nuances, le vibrato, les liaison entres les notes, en plus de la vitesse.

D’autre part, cet état d’esprit permet d’optimiser le temps de travail en nous permettant de progresser sur plusieurs éléments en même temps, comment j’en avais parlé dans l’article Comment progresser à la guitare quand on manque de temps ?.

3. Les exercices qui ne permettent pas d’atteindre un objectif prioritaire

Sous prétexte qu’un exercice est nouveau ou difficile pour vous, ça ne signifie pas qu’il vous sera vraiment profitable.

Tous les exercices permettent de faire des progrès, mais certains demandent beaucoup de travail et beaucoup de temps pour obtenir un maigre résultat dans un domaine qui ne vous est pas forcément utile ou qui ne vous intéresse pas vraiment.

Quel intérêt de parvenir à jouer des rythmes complexes à un tempo de 200 battements par minute si l’on ne parvient pas à enchaîner les positions d’accords avec fluidité à la moitié de ce tempo ?

Je parle en connaissance de cause puisque j’ai passé des centaines d’heures, au fil de mon parcours musical, à pratiquer des exercices qui ne présentaient pas grand intérêt alors que j’aurais pu profiter de ce temps pour me concentrer sur les exercices qui m’auraient aidé à atteindre des objectifs réellement utiles pour moi.

Il faut parfois prendre un peu de recul sur sa pratique pour prendre conscience de l’inefficacité de certaines de ses habitudes.

Solution

Procédez dans le bon ordre : réfléchissez à ce que vous cherchez à améliorer avant de choisir les exercices qui vont vous aider à atteindre cet objectif.

Lorsque vous découvrez un nouvel exercice, demander-vous ce qu’il va vous apporter, et si ce résultat correspond à vos besoins en fonction de vos objectifs, des styles de musique que vous pratiquez ou des difficultés qui brident votre progression.

Conclusion

Vous l’aurez compris, le but de cet article n’est pas de vous persuader d’abandonner tous les exercices que vous aimez et que vous avez l’habitude de faire.

Mais l’idée est de prendre du recul et d’analyser si vos habitudes de travail sont cohérentes et ont des chances de vous permettre d’atteindre vos objectifs dans un délai raisonnable, tout en évitant de développer des défauts qui vous feraient stagner.

Ça implique d’abandonner certaines de vos habitudes improductives (nous en avons tous) pour les remplacer par des habitudes de travail qui vous apporteront des résultats à la hauteur de vos efforts.

Quand on y pense, ça semble évident, c’est juste une question de bon sens… mais il n’est pas toujours évident de faire preuve de bon sens quand on a la tête dans le guidon, d’où l’intérêt de ce rappel.

 

Pour avoir accès à de nombreuses idées d’exercices spécifiques, consultez le livre et les enregistrements en MP3 des 101 exercices techniques au médiator :

101 exercices techniques au médiator

Vous pourrez ainsi développer les techniques d’aller-retour, de sweeping, de glissés, de liaisons (hammer-ons et pull-offs), de sauts de cordes, ainsi que l’agilité des doigts de la main gauche.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Astuce, Technique

Mots-clés : , ,