Comment créer ses propres exercices à la guitare ?

Comment créer ses propres exercices à la guitare ?Dans cet article, vous allez découvrir plusieurs idées qui vont vous permettre, à partir d’un exercice existant ou d’un extrait musical quelconque, de développer des variantes pour créer vos propres exercices.

En utilisant ces principes et en développant vos propres idées, vous allez pouvoir cesser de tourner continuellement en rond sur les mêmes mélodies ou les mêmes exercices.

L’exercice de base

Pour développer de nouvelles idées, nous allons nous baser sur une suite de notes réparties sur les 6 cordes et comportant 3 notes par corde.

L’exercice de base va consister à jouer toutes les notes de la plus grave à la plus aigüe, puis à faire le chemin inverse de la plus aigüe à la plus grave.

Nous allons jouer en aller-retour au médiator, donc utiliser une alternance stricte des coups vers le bas et des coups vers le haut.

Toutes les notes étant réparties sur les cases 5, 6, 7 et 8, nous utiliserons un doigt de la main gauche pour gérer chaque case : l’index jouera toutes les notes placées sur la 5ème case, le majeur celles placées sur la 6ème case, l’annulaire celles sur la 7ème case et l’auriculaire celles placées sur la 8ème case.

Voici la partition de cet exercice :

Exercice de base

Vous pouvez jouer cet exercice plusieurs fois pour le mémoriser et repérer l’emplacement des notes sur les différentes cordes, avant de passer aux variantes.

Ajouter des sauts de cordes

La première chose que nous allons faire pour créer une variante de cet exercice est ajouter des sauts de cordes.

Par exemple, après avoir joué les 3 notes sur la corde grave, plutôt que de passer sur la 5ème corde comme nous l’avons fait précédemment, nous allons passer directement sur la 4ème corde et jouer les 3 notes sur cette corde.

Nous pouvons alors revenir en arrière sur la 5ème corde, jouer les 3 notes correspondantes, avant de sauter jusqu’à la 3ème corde et jouer les 3 notes.

On continue ensuite le processus en revenant sur la 4ème corde, puis en sautant sur la 2ème, et on finit le chemin en revenant sur la 3ème corde et en sautant jusqu’à la 1ère.

Il ne reste qu’à faire le chemin inverse en commençant par la 1ère corde, en sautant jusqu’à la 3ème.

On revient sur la 2ème, puis on saute sur la 4ème, on revient sur la 3ème, on saute jusqu’à la 5ème, et on revient sur la 4ème pour finir sur la corde grave.

En faisant ça, on a modifié l’ordre des corde mais les notes de chaque corde sont placées au même endroit et jouées dans le même ordre.

Voici la partition correspondant à cette variante :

Ajouter des sauts de cordes

Le principe que nous avons utilisé pour créer cette variante est relativement simple en soi, mais il permet d’obtenir un rendu assez différent de l’exercice de base, tout en ajoutant des difficultés liées aux sauts de cordes.

Modifier l’ordre des notes

En jouant les cordes dans le même ordre que l’exercice de base, nous pouvons éventuellement modifier l’ordre des notes sur chaque corde.

A l’aller, nous jouions les notes de la plus grave à la plus aigüe, et au retour de la plus aigüe à la plus grave.

Sur chaque corde, nous pourrions par exemple commencer par la note la plus grave, puis jouer la note la plus aigüe, et finir par la note intermédiaire.

Sur la corde grave, ça reviendrait à jouer d’abord sur la 5ème case, puis sauter jusqu’à la 8ème et finir sur la 7ème.
Sur la 5ème corde, on commencerait par la 5ème case, puis la 7ème, pour finir sur la 6ème, et ainsi de suite sur les autres cordes.

Pour le retour, nous commencerions sur la note intermédiaire de chaque corde, puis nous passerions sur la plus aigüe pour finir sur la plus grave des trois.
Sur la corde aigüe, par exemple, ça revient à commencer par la 7ème case, passer sur la 8ème puis la 5ème, avant de continuer sur la 2ème corde.

Voici la partition de cette variante :

Modifier l'ordre des notes

Ici aussi, il s’agit d’un changement plutôt simple sur le principe, mais dont le résultat peut être assez différent de la sonorité de l’exercice originel.

De plus, le fait de modifier l’ordre des notes peut apporter un défi un peu plus intéressant au niveau de l’indépendance des doigts de la main gauche.

Inverser l’ordre des notes une fois sur 2

Il est aussi possible de ne pas jouer les notes dans le même ordre sur toutes les cordes.

Nous allons ici par exemple inverser l’ordre des notes à chaque fois que nous allons changer de corde.

Sur la 6ème corde, on joue les notes de la plus grave à la plus aigüe, comme dans l’exercice de base.
Sur la 5ème corde, on va jouer les notes de la plus aigüe à la plus grave, sur la 4ème corde, de la plus grave à la plus aigüe et ainsi de suite jusqu’à la corde aigüe dont les notes sont jouées de la plus aigüe à la plus grave.

Pour le chemin inverse, on commence par jouer sur la corde aigüe les notes de la plus grave à la plus aigüe, puis celles sur la 2ème corde de la plus aigüe à la plus grave, et ainsi de suite jusqu’à la 6ème corde.

Voici la partition de cette variante :

Inverser l'ordre des notes une fois sur 2

Encore une fois, le changement est assez simple sur le principe mais le rendu est différent, tant au niveau de la sonorité que des difficultés techniques.

En effet, à plusieurs reprises, on va devoir enchaîner des notes placées sur la même case (notamment la 5ème ou la 8ème) de 2 cordes différentes.
Comme le doigt censé jouer sur la corde suivante est déjà utilisé sur la corde précédente, on va devoir déplacer le doigt très rapidement ou utiliser une sorte de mini-barré pour appuyer sur les 2 cordes simultanément afin de fluidifier l’enchaînement des notes.

Répéter chaque note

Une autre option très simple peut aussi consister à doubler chacune des notes de l’exercice.

On commencer sur la 5ème case de la corde grave que l’on joue 2 fois d’affilée, puis la 7ème case de la même corde que l’on joue 2 fois, la 8ème case jouée 2 fois.
On passe ensuite sur la corde suivante en continuant sur le même principe.

L’exercice sera donc 2 fois plus long mais ne sera pas plus compliqué à mémoriser puisque l’ordre des notes reste exactement le même.

Voici la partition de cette variante :

Répéter chaque note

Comme nous jouons en aller-retour au médiator, chaque note sera jouée avec un coup vers le bas suivi d’un coup vers le haut.

A chaque changement de note, on retombera donc systématiquement sur un coup vers le bas, contrairement à l’exercice de base pour lequel le sens était inversé pour chaque note.

Lier les notes

Il est aussi possible de conserver l’ordre des notes et des cordes, mais en modifiant les techniques utilisées.

Par exemple, plutôt que de jouer toutes les notes en aller-retour au médiator, on peut jouer la première note de chaque corde avec un coup de médiator vers le bas et lier les 2 suivantes à l’aide de hammer-ons ou de pull-offs.

Sur la corde grave, on joue sur la 5ème case en attaquant la corde avec un coup de médiator vers le bas, puis on joue sur la 7ème et la 8ème case en tapant sur les notes avec les doigts de la main gauche sans rejouer la corde avec le médiator.
Puis on fera de même jusqu’à la corde aigüe.

Pour le retour, on commence sur la 8ème case de la corde aigüe, jouée avec un coup de médiator vers le bas, avant de jouer sur la 7ème case puis la 5ème à l’aide de pull-offs, donc en accrochant la corde avec les doigts de la main gauche mais sans rejouer la corde avec le médiator.

Voici la partition de cette variante :

Lier les notes

Les notes de l’exercice étant exactement les mêmes, il n’y aura aucun différente rythmique ou mélodique, mais l’interprétation sera différente puisque les 3 notes de chaque corde seront liées à l’aide de la main gauche et n’auront donc pas une attaque aussi franche que lorsqu’elles étaient toutes jouées au médiator.

Remplacer l’aller-retour par le sweeping

Dans l’exercice originel, on joue 3 notes par corde en aller-retour.

Ça signifie qu’à chaque changement de corde, le sens du médiator sera inversé : BAS HAUT BAS sur la 6ème corde, puis HAUT BAS HAUT sur la 5ème, BAS HAUT BAS sur la 4ème, et ainsi de suite.

Or, il est aussi possible d’utiliser le sweeping lors des changements de cordes.

Si vous ignorez ce qu’est le sweeping, consultez la vidéo intitulée Qu’est-ce que le sweeping à la guitare ?.

L’idée est de poursuivre le mouvement du médiator dans le même sens lorsque nous allons changer de corde.

Sur la corde grave, le mouvement du médiator était BAS HAUT BAS, suite à quoi nous allons continuer vers le bas pour attaquer la 5ème corde dans le même sens : BAS HAUT BAS.

Ainsi, plutôt que d’avoir une alternance stricte entre les coups vers le bas et ceux vers le haut, on utilisera le même schéma sur toutes les cordes : BAS HAUT BAS, BAS HAUT BAS, BAS HAUT BAS…

Pour le retour, le sens sera inversé mais le principe sera le même. On fera HAUT BAS HAUT sur la corde aigüe, puis HAUT BAS HAUT sur la 2ème corde et ainsi de suite jusqu’à la corde grave.

Voici la partition de cette variante :

Remplacer l’aller-retour par le sweeping

Comme vous pouvez le constater, la partition est quasiment la même que celle de l’exercice de base puisque seuls les symboles représentant le sens du médiator changent.

Conclusion

Voici les tablatures au format .PDF des différentes variantes proposées dans cet article :
Comment créer ses propres exercices à la guitare.pdf

En partant d’un exercice de base assez scolaire, nous avons pu créer 6 variantes parfois proches de l’original, parfois assez différentes, mais toujours en utilisant des principes très simples.

Et vous pouvez bien évidemment faire ça en partant de n’importe quel exercice ou de n’importe quelle idée musicale, mélodique ou rythmique.

Lorsque l’on veut trouver des idées de variantes pour un exercice ou une phrase musicale, on a souvent tendance à chercher des solutions complexes alors qu’il suffit parfois de principes très simples pour créer des variantes intéressantes.

Ces exemples sont évidemment très loin d’être exhaustifs puisqu’on aurait pu, en partant du même exercice de base, créer des centaines de variantes.

Vous pouvez d’ailleurs vous amuser à le faire, en modifiant l’ordre des notes, l’ordre des cordes, éventuellement en utilisant des sauts de cordes, en répétant certaines notes, ou en modifiant les techniques utilisées.

Et lorsque l’on combine plusieurs de ces idées, on peut créer d’autant plus de variantes différentes.

Le fait de créer vos propres variantes peut être intéressant aussi bien pour créer de nouveaux exercices que pour renouveler vos idées de phrases mélodiques, par exemple dans le but d’enrichir votre vocabulaire d’improvisation.

 

Pour avoir accès à de nombreuses idées d’exercices dont vous pourrez créer vos propres variantes, consultez le livre et les enregistrements en MP3 des 101 exercices techniques au médiator :

101 exercices techniques au médiator

Ces exercices vous aideront également à développer les techniques de l’aller-retour, du sweeping, des glissés, des liaisons (hammer-ons et pull-offs), des sauts de cordes, ainsi que l’agilité des doigts de la main gauche.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Astuce, Exercices, Technique

Mots-clés :