Comment jouer de la guitare au bon tempo ?

Comment jouer de la guitare au bon tempo ?Lorsque l’on joue un morceau à la guitare, il est important de respecter le tempo du morceau pour éviter de le dénaturer.

Si on joue trop lentement, le morceau risque de paraître mou et de manquer d’énergie. A l’inverse, si on joue trop rapidement, on risque de perdre la stabilité, l’assise du morceau.

Nous allons, dans cet article, aborder quelques astuces pour parvenir à jouer au bon tempo.

Si vous jouez avec un métronome, avec un accompagnement enregistré ou avec un musicien qui fournit le tempo (c’est souvent le rôle du batteur ou du percussionniste), il suffit de caler votre interprétation sur le tempo qui vous est donné.

Mais lorsque vous jouez seul(e) à la guitare, c’est à vous d’identifier le bon tempo avant même de jouer la première note.

Tenez compte du contexte

Il est avant tout important de prendre conscience que notre perception du tempo n’est pas toujours identique, elle varie généralement en fonction du contexte.

Lorsque l’on joue devant un public, qu’il s’agisse d’une concert devant 1500 personnes ou bien devant sa famille ou quelques amis, il est fréquent de ressentir un certain stress qui pousse à augmenter les tempos sans forcément s’en rendre compte.

Les artistes célèbres qui ont l’habitude de jouer devant des milliers de personnes ne font pas exception à la règle.
A moins qu’ils ne jouent au métronome, il est fréquent que les tempos de leurs morceaux soit légèrement plus élevés que les tempos des versions album.

Le problème inverse peut aussi se produire.
Lorsque l’on a peur de jouer un morceau trop rapidement, on peut avoir tendance à compenser de manière abusive, au point de finir par jouer le morceau trop lentement.

Il est donc primordial d’avoir identifié le tempo idéal du morceau.
Pour ça, il est important de bien avoir le morceau en tête et de l’avoir répété plusieurs fois au bon tempo afin de s’imprégner de la sensation que procure le morceau lorsqu’il est joué à la bonne vitesse.

Tous les guitaristes n’ont pas le même ressenti

Au-delà du contexte, la personnalité, l’expérience et le ressenti du guitariste ont une énorme influence sur sa perception du tempo.

Certains guitaristes sont moins sujets au stress et ont donc moins tendance à accélérer les morceaux.
D’autres jouent à toute vitesse dès qu’ils sont confronté au moindre stress ou à la moindre difficulté technique.

Pour certains, leur état d’esprit du moment, le stress de la journée de travail ou leur état de nerfs influencent énormément leur perception du tempo.

D’autres sont capables de faire abstraction de tous leurs problèmes et de jouer sur leur instrument de manière zen et détendue.
Il n’y a donc pas de règles, mais il est important de bien se connaître, d’identifier sa tendance à être nerveux ou au contraire trop calme, et d’en tenir compte dans sa pratique de la guitare.

Il devient alors possible d’anticiper et de compenser cette tendance pour rééquilibrer les tempos des morceaux que l’on joue.

Que faire si vous démarrez au mauvais tempo ?

Même avec l’habitude et l’expérience, il arrive à tous les guitaristes de commencer un morceau trop rapidement ou trop lentement.

De ce point de vue, la différence entre un guitariste débutant et un guitariste expérimenté va se jouer dans la façon de gérer cette erreur.

Si vraiment le tempo est trop éloigné du tempo normal du morceau, il vaut peut-être mieux s’arrêter et recommencer le morceau à un tempo plus adapté.

Mais si le tempo est simplement un peu trop rapide ou trop lent, comme c’est le cas le plus souvent, le but va être de ne pas se laisser déstabiliser et de faire un choix parmi 2 solutions.

D’une part, il est possible de conserver le tempo jusqu’à la fin du morceau.
Si le tempo n’est pas trop éloigné du tempo idéal et qu’il ne dénature pas trop le morceau, le plus simple est de conserver ce tempo de manière à assurer un rythme régulier.

A l’inverse, si on estime qu’il vaut mieux corriger le tempo pour se rapprocher du tempo idéal, il va falloir faire en sorte que cette correction soit la plus transparente possible.
Si vous jouez à 70 battements par minutes et que tout d’un coup vous passez à 60 battements par minute, la transition risque d’être perturbante, même pour le moins mélomane de vos auditeurs.

L’idéal est donc de ne pas se laisser déstabiliser par le mauvais tempo, mais d’accélérer ou de ralentir très progressivement ce dernier pour que la transition se fasse en douceur.
Ainsi, dans la plupart des cas, quasiment personne ne s’apercevra du changement de tempo à part vous-même.

Comment démarrer au bon tempo ?

Le bon tempo d’un morceau ne peut pas s’inventer instantanément, il faut au préalable l’avoir dans la tête pour pouvoir le respecter sur l’instrument.

Il faut donc écouter le morceau dans son esprit pour identifier le tempo qui correspond le mieux à ce morceau.

Le problème, avec cette méthode, c’est qu’il est possible d’entendre un rythme dans sa tête qui nous semble cohérent, mais qui en réalité est trop lent ou trop rapide.

La solution va consister à se concentrer sur les éléments les plus identifiables du morceau, ceux qui risquent d’être le plus dénaturés si le tempo n’est pas correct.
Or, il s’agit le plus souvent des mélodies et notamment des mélodies chantées.

Il est fréquent pour un guitariste-chanteur de commencer un morceau à la guitare à un tempo trop élevé, et de ne s’en apercevoir qu’au moment où il commence à chanter, en ayant du mal à enchaîner les paroles à cause du mauvais tempo.

En imaginant la partie chantée dans sa tête avant même de commencer à jouer, il est possible de limiter, voire de supprimer totalement ce genre de problèmes.

Selon les morceaux, le chant ne sera pas toujours l’élément le plus parlant, il faudra parfois plutôt écouter une mélodie jouée par la guitare, le piano, le violon, la basse ou tout autre instrument pour identifier plus facilement le bon tempo.

C’est donc à vous de repérer, dans le morceau, quel est l’élément qui vous permet le plus facilement de vous apercevoir si le tempo auquel vous vous apprêtez à jouer va être correct, trop bas ou trop élevé.

Ainsi, il suffit de se concentrer en écoutant cet élément dans sa tête pour déterminer le meilleur tempo avant même d’avoir commencé à jouer.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Astuce, Rythme

Mots-clés : ,