Disséquons une guitare électrique – 2ème partie

Disséquons une guitare électrique - 2ème partie - Gibson LesPaul

Après avoir étudié la composition d’une guitare classique, d’une guitare folk, et après avoir évoqué les éléments qui constituent une guitare électrique au travers de la Fender Stratocaster, nous allons aujourd’hui approfondir la question en nous intéressant à un autre modèle légendaire, la Gibson LesPaul.

Dans cet article, nous survolerons les points communs avec la Fender Stratocaster de manière à nous concentrer sur ce qui fait de la Gibson LesPaul une guitare à part.

La Gibson LesPaul

Le modèle LesPaul a été mis sur le marché par la marque Gibson au début des années 50.

Son nom est issu d’un partenariat entre la marque Gibson et le légendaire guitariste et inventeur Lester William Polfus, plus connu sous le nom de Les Paul, et qui nous a quittés en 2009.

Voyons à présent quelles sont les spécificités du modèle LesPaul

Le manche

Plusieurs éléments distinguent le manche d’une Fender Stratocaster de celui d’une Gibson LesPaul :

  • Le manche est en acajou sur une LesPaul tandis qu’il est souvent en érable sur une Stratocaster.
  • Sur une LesPaul, les mécaniques sont groupées 3 par 3, de chaque coté de la tête, tandis que les 6 mécaniques sont alignées du même coté sur une Strat.
  • L’angle entre la tête et le manche est plus prononcé sur une LesPaul que sur une Strat, ce qui permet aux cordes d’être bien plaquées sur le sillet de tête.
    Ainsi, les œillets de rétention ne sont pas nécessaires.
  • Sur une Strat, la tige de réglage du manche (truss rod) est directement accessible au niveau de la tête.
    Sur une LesPaul, il faut ôter une petite plaque de protection qui est vissée sur la tête et sur laquelle est parfois indiqué le nom du modèle (« Standard », « Custom », « Deluxe »…).
  • Sur une Stratocaster, le manche est vissé sur le corps.
    Sur une LesPaul, le manche est collé. Ceci présente l’avantage de mieux transmettre les vibrations entre le corps et le manche donc de faire vivre les notes plus longtemps (c’est ce que l’on appelle le « sustain »).
    L’inconvénient cependant est qu’en cas d’accident, un manche cassé par exemple, il sera beaucoup plus difficile de le remplacer contrairement à un manche vissé.

Disséquons une guitare électrique - 2ème partie - Gibson LesPaul

Le corps

Là aussi, malgré de nombreuses similitudes, on dénote quelques différences entre la LesPaul et la Stratocaster :

  • Le corps de la Strat est généralement constitué d’une seule couche de bois (souvent de l’aulne ou du frène) et est plat sur le dessus, ce qui permet d’y fixer la plaque (le pickguard).
    Sur la LesPaul, le corps est constitué de 2 couches : le corps lui-même est en acajou, et la table, qui est un morceau de bois (souvent de l’érable) de plusieurs millimètres d’épaisseur.
    La table est bombée, ce qui apporte du relief et donne à la LesPaul une esthétique à part.
  • La LesPaul ne comporte qu’un seul pan coupé là où la Strat en a 2.
    La forme particulière de la LesPaul et de son pan coupé rend l’accès aux notes aigües un peu moins aisé que sur une Strat.
  • Le diapason (appelé aussi « longueur vibrante » de la corde) est plus court sur la LesPaul que sur la Strat.
    Concrètement, cela signifie qu’avec des cordes identiques, la LesPaul donnera l’impression que ces dernières sont plus souples qur sur la Strat.
  • La LesPaul comporte une plaque de protection (un pickguard) placé sous les micros.
    Contrairement à la Strat sur laquelle le pickguard supporte les micros et les boutons de réglage, celui de la LesPaul ne sert qu’à protéger la table des griffures ou des coups de médiator.
  • Contrairement à la Strat qui possède un vibrato, la LesPaul utilise un cordier et un chevalet fixes.
    Le cordier sert simplement à maintenir les cordes.
    Le chevalet que l’on appelle « tune-o-matic » (ou TOM en abrégé) permet d’ajuster la hauteur des cordes et la justesse des notes. C’est lui qui sert de point de départ de la longueur vibrante des cordes.

Les micros et l’électronique

Là encore, de nombreuses différences opposent la LesPaul et la Strat :

  • On trouve sur la LesPaul 2 micros.
    Ils sont directement vissés dans le corps, la table bombée ne permettant pas d’y fixer une plaque comme sur la Strat.
    Ce sont des micros à double-bobinage (aussi appelés « humbuckers »).
    Chaque micro est en fait constitué de 2 micros à simple bobinage (similaires à ceux de la Strat) positionnés côte à côte, souvent assemblés sous un capot métallique et branchés en série.
    L’objectif initial de ce montage particulier est d’atténuer le bruit de fond et les parasites que captent parfois les micros des guitares électriques.
    Ainsi, lorsque l’on ne joue pas, la LesPaul sera plus silencieuse que la Strat.
    Ce câblage des 2 bobines du micro humbucker a aussi pour effet d’accroitre le niveau du signal et d’atténuer un peu les aigus.
    La LesPaul aura donc une sonorité plus puissante, plus ronde et mois brillante que la Strat.
  • Le sélecteur de micros de la LesPaul est situé sur le haut du corps au lieu d’être placé avec les autres réglages.
    Contrairement au sélecteur de la Strat qui comporte 5 positions, celui de la LesPaul n’en compte que 3.
    Il permet de sélectionner le micro manche (neck) seul, le micro chevalet (bridge) seul ou bien les 2 micros à la fois.
  • La LesPaul comporte 4 potentiomètres de réglage : 2 volumes et 2 tonalités.
    Chaque micro possède donc son propre réglage de volume et de tonalité (pour atténuer les aigus).
  • La sortie jack de la LesPaul se trouve sur la tranche du corps alors qu’elle est située sur le dessus de la Strat.

A présent, vous devriez en savoir plus sur ce qui constitue une guitare électrique et sur ce qui caractérise 2 des modèles les plus connus, la Fender Stratocaster et la Gibson LesPaul.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Matériel

Mots-clés : , ,