Etre guitariste rythmique ou être guitariste soliste

Etre guitariste rythmique ou être guitariste solisteOn entend régulièrement des guitaristes prétendre qu’ils sont plutôt rythmiques et d’autres qu’ils sont solistes.

Si vous avez déjà consulté des annonces de groupes cherchant un guitariste, vous avez probablement aussi été confronté à ces classifications des guitaristes.

Il semblerait que les musiciens aiment se coller des étiquettes.

Avant de vous dire ce que j’en pense, tentons de définir à quoi correspondent ces appellations.

Etre guitariste rythmique

Comme son nom l’indique, un guitariste rythmique s’occupe de jouer les parties rythmiques.
C’est un accompagnateur dont le rôle est de mettre en avant les mélodies principales qu’elles soient chantées ou jouées par un autre musicien.

Si on se base sur cette définition, le guitariste rythmique est sensé maîtriser ses positions d’accords, être capable de jouer en rythme à un tempo stable et parvenir à créer une sorte de tapis musical sur lequel va pouvoir se poser le soliste (chanteur ou autre musicien).

C’est donc un rôle primordial dans un groupe, et en moyenne, le guitariste rythmique est amené à jouer durant environ 90% de la durée du morceau.

Etre guitariste soliste

Sans surprises, le guitariste soliste est celui qui joue les solos de guitare.

Dans un morceau instrumental, ça signifie que c’est lui qui joue toutes les mélodies principales.
Dans une chansons, il jouera le solo si le morceau en comporte un, et le reste du temps il intercalera des petites mélodies entre les phrases du chanteur ou de la chanteuse afin de créer des réponses.

Son rôle consiste donc à être capable de jouer des mélodies vivantes et musicales qui s’adaptent parfaitement aux accords du morceau.
Le but sera également de prendre garde à ne pas surcharger le morceau.
Il faut donc, en tant que guitariste soliste, savoir parfois se mettre en arrière pour laisser respirer le morceau et ne pas tomber dans le piège d’entrer dans une guerre de notes avec le chanteur.

Dans certains morceaux, les interventions du guitariste soliste ne seront vraiment intéressantes que durant 10% de la durée du morceau.

Devez-vous être guitariste rythmique ou guitariste soliste ?

Etre capable d’assurer une rythmique d’accompagnement à la guitare sera utile dans la plupart des morceaux et dans la plupart des styles.

Savoir jouer des mélodies et des solos sera utile dans une proportion moindre si l’on ne veut pas surcharger les morceaux.

Donc à moins d’en faire trop ou de se focaliser sur des morceaux instrumentaux pour lesquels la guitariste soliste et toujours au centre de l’attention, son rôle ne sera pas tout le temps nécessaire.

Il serait donc dommage de passer beaucoup de temps à travailler ses solos pour s’apercevoir que lorsque l’on joue un morceau, le solo n’occupe la plupart du temps que quelques secondes, tandis que la partie rythmique ne cesse jamais.

A l’inverse, être un bon guitariste rythmique rendra votre rôle essentiel sur la majeure partie du morceau.
Mais arrivé au moment du solo ou de jouer une mélodie, si vous ne savez pas le faire, il vous faudra faire appel à un autre guitariste, un guitariste soliste.

Personnellement, je n’ai jamais accepté de raisonner de cette manière que je trouve réductrice.
A mon sens, jouer une partie rythmique n’est pas moins valorisant que jouer un solo, et la part de créativité peut être identique dans les deux rôles.

C’est pourquoi j’ai toujours refusé d’être guitariste soliste et j’ai également toujours refusé d’être guitariste rythmique.
Pourquoi se coller soi-même une étiquette alors qu’il est plus cohérent et plus ludique de simplement se définir comme « guitariste ».

Les deux rôles étant complémentaires, je considère qu’ils font tous deux partie des phases d’apprentissage de le guitare.

Faites en sorte d’être capable de jouer une partie rythmique qui sonne bien et qui est parfaitement en place rythmique sur 90% du morceau, et faites également en sorte d’être capable de joue le solo et les mélodies qui couvriront les 10% restants.

Ainsi vous prendrez plaisir à jouer tout au long du morceau, sans devoir attendre votre tour et cela fera de vous un guitariste complet.
D’autre part, comme vous aurez toujours quelque chose à faire à la guitare, ça vous dispensera de vouloir en faire trop en surchargeant les moments de vide où vous vous ennuieriez.

Je citais l’exemple de la musique instrumentale comme un cas particulier.

Mais dans la pratique, si l’on prend l’exemple de grands guitaristes dont la musique instrumentale est la spécialité, je n’en connais pas un seul qui ne soit pas aussi un très bon guitariste rythmique.

D’autre part, même lorsque l’on est en train de jouer un solo, le fait de connaître et de maîtriser la partie rythmique permet de mieux se repérer rythmiquement et au niveau des accords.
Et donc d’être plus à l’aise et plus musical dans l’interprétation de son solo.

Et vous, êtes-vous guitariste rythmique, guitariste soliste… ou guitariste ?

Laissez vos commentaires...

Catégories : Débuter

Mots-clés : , ,