Qu’est-ce que le palm mute à la guitare ?

Qu’est-ce que le palm mute à la guitare ?Le palm mute est une technique très utilisée à la guitare électrique, notamment lorsqu’on utilise un son saturé.

Mais elle a aussi son importance à la guitare acoustique, lorsque l’on veut jouer sur les nuances et apporter du contraste et de la dynamique dans les morceaux.

Voyons ce qu’est le palm mute et à quelle en est l’utilité…

Le verbe « to mute » en anglais n’a pas vraiment d’équivalent en français, mais nous pourrions le traduire par « rendre muet ».

Mais pas d’inquiétude, ça n’a rien à voir avec l’idée de faire taire votre voisin trop bruyant à grands coups de palmes !

« Palm » désigne la paume de la main.
La technique consiste donc à limiter la vibration des cordes à l’aide de la paume de la main droite.
Il est évident qu’il ne faut pas étouffer les cordes jusqu’à les rendre muettes, sans quoi la technique n’aurait aucun intérêt.
Le but est d’obtenir un son étouffé et des notes qui ne résonnent que sur une courte durée.

Sur les tablatures, le palm mute est souvent indiqué à l’aide de l’abréviation « P.M. » placée au-dessus des notes concernées.
Lorsque plusieurs notes consécutives doivent être étouffées, des pointillés servent à prolonger l’indication aussi longtemps que nécessaire.

Comment étouffer les cordes ?

Le principe consiste à poser la paume de la main droite sur les cordes à proximité du chevalet ou du vibrato.

L’appui doit être stable de manière à éviter que les cordes ne puissent vibrer librement ou que la sonorité ne change en cours de route, mais il doit également être léger, pour laisser suffisamment de liberté aux cordes pour produire les notes.

D’un point de vue théorique, ce n’est pas compliqué, mais ça demande un peu d’entraînement avant de parvenir à bien maîtriser l’étouffement des cordes, tout en laissant au médiator la liberté de remplir son rôle et de se déplacer sur les cordes que l’on veut jouer.

Pourquoi étouffer les cordes ?

L’utilisation du palm mute présente 2 intérêts majeurs :

  • Obtenir des notes courtes
    Dans certains morceaux, on a parfois besoin de jouer des notes très courtes pour leur apporter un certain impact et une précision rythmique.
    Le palm mute permet de limiter aisément la durée de n’importe quelle note.
  • Sur une guitare électrique saturée, donner l’illusion de créer des nuances d’intensité
    Lorsqu’on utilise un effet de distortion (saturation) sur une guitare électrique, le son a tendance à être compressé et perd donc de sa dynamique
    Le contraste entre les moments les plus doux et les moments les plus forts devient moins perceptible.
    Pour pouvoir utiliser ce type de sonorités en ayant la possibilité de nuancer l’intensité des notes ou des accords, le palm mute est d’un grand secours.
    Lorsque l’on étouffe les cordes avec la paume de la main, même si le volume sonore n’est quasiment pas atténué, on donne l’impression à notre oreille que les notes sont moins intenses.
    Par conséquent, si on alterne des notes étouffées avec des notes libres, on crée la sensation que l’on alterne des notes douces et des notes plus fortes, ce qui rend ce que l’on joue intéressant pour notre oreille.

Comment nuancer l’étouffement des cordes ?

Si on place la main droite sur le chevalet sans toucher les cordes, ces dernières ne sont pas étouffées.
Au contraire, si on place la main sur les cordes à 5 centimètres du chevalet, les cordes sont totalement étouffées et on ne peut plus identifier aucune note.

Entre ces 2 extrêmes, il existe des tas de positions intermédiaires pour le palm mute, permettant d’étouffer les cordes suffisamment pour ne pas les laisser résonner trop longtemps, mais sans pour autant les étouffer complètement.

Pour diminuer cet étouffement, il suffit donc de rapprocher la paume de la main du chevalet.
Pour augmenter l’étouffement, il faut éloigner la paume de la main du chevalet.

On pourrait penser qu’appuyer plus ou moins fort sur les cordes permettrait de nuancer cet étouffement.
En théorie, c’est le cas, mais dans la pratique ce n’est pas la meilleure solution.
En effet, la main droite est sensée bouger pour manipuler le médiator ou attaquer les cordes avec les doigts, et il ne serait pas évident de doser l’appui sur les cordes tout en laissant suffisamment de liberté de mouvement à la main droite.

L’idéal est donc de se contenter d’un appui léger sur les cordes, laissant la main droite libre de ses mouvements, et de doser l’étouffement grâce à la position de la main par rapport au chevalet.

Conclusion

Même si le palm mute est utilisé intensivement dans tous les styles nécessitant une guitare électrique saturée, il n’en est pas moins intéressant dans les autres styles, y compris sur une guitare acoustique.
Il permet d’apporter des nuances, tant dans l’intensité que dans la durée ou dans la sonorité des notes.

Or, c’est cette richesse dans les nuances et dans l’expressivité qui font de la guitare un instrument tant apprécié.

Et vous, utilisez-vous le palm mute ?

Laissez vos commentaires...

Catégories : Technique

Mots-clés : ,