Qu’est-ce qu’un bottleneck et à quoi ça sert ?

Qu'est-ce qu'un bottleneck et à quoi ça sert ?Le bottleneck est un accessoire dont la plupart des guitaristes ont entendu parler mais que beaucoup n’ont jamais utilisé.

Parfois, même des guitaristes expérimentés ne savent pas de quoi il s’agit, n’en ayant jamais eu l’utilité auparavant, ou ayant simplement l’habitude de jouer dans des styles de musiques pour lesquels cette accessoire n’apporterait rien.

Dans cette article, nous allons donc décrire ce qu’est un bottleneck (ou slide) et aborder les bases pour l’utiliser efficacement à la guitare.

Un cou de bouteille

Bottleneck étant un mot anglais, sa traduction littérale en français serait « cou de bouteille » bien que nous parlions habituellement plutôt d’un goulot.

Cette appellation provient de l’origine de cet accessoire.
L’idée était de séparer le goulot du reste d’une bouteille en verre, et d’utiliser l’accessoire ainsi créé en plaçant un doigt de la main gauche à l’intérieur pour le faire glisser sur les cordes.

Bien sûr, par la suite, des bottlenecks spécifiques ont été créés, de manière à avoir accès à des bottlenecks de différents diamètres, de différentes longueurs fabriqués à partir de différents matériaux.

A quoi ça sert ?

En faisant glisser un bottleneck sur les cordes, on obtient une évolution progressive des notes, sans que les frettes n’aient d’influence sur la hauteur des notes.

En effet, habituellement, on appuie dans les cases du manche pour mettre en contact les cordes avec une frette spécifique afin d’obtenir une note spécifique.

Si on déplace son doigt d’une case, on obtient une note située un demi-ton au-dessus ou un demi-ton en-dessous de la note précédente.
Mais à moins d’utiliser des techniques spécifiques comme les bends, on ne peut pas obtenir de note intermédiaire.

Le bottleneck, quant à lui, joue un peu le même rôle qu’une frette, en déterminant le point de départ de vibration de la corde.

La différence, c’est que le bottleneck est placé au-dessus de la corde plutôt qu’en-dessous, et qu’il est mobile de manière à obtenir un effet progressif de glissement des notes, notamment très utilisé dans le blues.

Sur quel doigt placer le bottleneck ?

Il est possible d’utiliser le bottleneck sur n’importe quel doigt de la main gauche, à l’exception du pouce qui reste habituellement placé derrière le manche de la guitare.

Le choix du doigt aura une influence sur les possibilités d’utilisation des autres doigts.

Si l’on veut par exemple pouvoir utiliser les 3 doigts disponibles pour jouer des accords en alternance avec les notes jouées par le bottleneck, il faudra déterminer quels doigts il est important de conserver et placer le bottleneck sur le doigt le moins indispensable.

Lorsque le bottleneck est placé sur un autre doigt que l’index, l’index peut éventuellement servir à étouffer les cordes pour limiter les bruits parasites ou la résonance de certaines cordes à vide.

Comment utiliser le bottleneck ?

Il y a deux éléments à prendre en compte dans l’utilisation du bottleneck : la force de l’appui du bottleneck sur les cordes et sa position le long de la corde.

Comment appuyer sur les cordes avec le bottleneck

Le bottleneck ne sert pas à appuyer sur les cordes comme on le fait habituellement avec les doigts.

Il n’est donc pas utile d’appuyer très fort, il faut simplement que le contact du bottleneck sur les cordes soit franc et régulier.

Si l’on n’appuie pas assez fort, la note ne variera pas ou bien on obtiendra des bruits parasites.

Si à l’inverse on appuie trop fort, on risque de mettre les cordes en contact avec les frettes et donc de perdre tout l’intérêt du bottleneck en plus de créer des bruits indésirables.

Le déplacement du bottleneck le long des cordes

Même si c’est la position du bottleneck qui détermine la hauteur de la note et non plus les frettes, ces dernières sont quand même utiles à titre de repères visuels.

En effet, habituellement, lorsque l’on place un doigt sur une case, on a une grosse marge de manoeuvre puisque la note est la même si le doigt est placé sur la frette ou bien deux centimètres avant.

C’est l’appui stable de la corde sur la frette qui détermine la hauteur de la note.

Dans le cas de l’utilisation du bottleneck, pour obtenir des notes justes, il va falloir le placer exactement en face de la frette choisie.

Un millimètre avant la frette, la note sera trop grave. Un millimètre après, la note sera trop aiguë.

Il faut donc être précis dans le placement du bottleneck, comme c’est le cas sur les instruments qui ne comportent pas de frettes (violons, violoncelles, contrebasses, guitares ou basses fretless…).

Mais ce phénomène, qui peut parfois être considéré comme un défaut, présente l’avantage de créer des effets de glissements des notes très intéressants.

Quel accordage pour utiliser un bottleneck ?

Il est tout à fait possible d’utiliser un bottleneck avec un accordage standard, notamment pour créer des mélodies.

Mais pour tirer profit au mieux des sonorités offertes par le bottleneck, il est intéressant que son positionnement permette de créer des accords.

Or, pour que le bottleneck crée un accord, il faut déjà que les cordes à vide elles-mêmes correspondent à un accord harmonieux.

Ce type d’accordage s’appelle un « open-tuning ».

Je vous invite à consulter l’article intitulé Les open-tunings et les accordages particuliers pour découvrir des exemples d’accordages intéressants à utiliser avec un bottleneck.

Quel type de bottleneck ?

Sachant qu’il existe des doigts de toutes longueurs et de toutes grosseurs, il existe autant de tailles de bottlenecks pour s’adapter à toutes les morphologies.

De plus, tout comme les médiators, on trouve des bottlenecks fabriqués à l’aide de différents matériaux afin d’apporter différentes sonorités.

On trouve des bottlenecks en métal, des bottlenecks en verre, des bottlenecks en céramique

Bottleneck en acier :

Bottleneck en acier

Bottleneck en laiton :

Bottleneck en laiton

Bottleneck en aluminium :

Bottleneck en aluminium

Bottleneck en verre :

Bottleneck en verre

Bottleneck en céramique :

Bottleneck en céramique

Bottleneck en porcelaine :

Bottleneck en porcelaine

Les bottlenecks en métal apportent une sonorité plus métallique (quelle surprise !) tandis que les bottlenecks en verre offrent une sonorité plus douce, légèrement moins agressive.

Le choix du matériau est une question de goût, il ne faut donc pas hésiter à tester plusieurs modèles pour déterminer le type de sonorité qui vous plait le plus.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Matériel, Technique

Mots-clés : , ,