Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?

Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?L’écartement des doigts de la main gauche présente généralement de sérieuses difficultés pour les guitaristes débutants, et souvent également pour les guitaristes un peu plus expérimentés.

Le simple fait de devoir positionner la majeur et l’annulaire (ou l’annulaire et l’auriculaire)  sur 2 cases adjacentes semble parfois demander un gros effort si l’on veut conserver les doigts le plus près possible des frettes.

Tentons de comprendre les causes de ces difficultés afin d’y trouver des solutions.

Pour ça, nous allons nous baser sur l’exemple d’un riff de blues que j’avais proposé dans la vidéo suivante : Jouons un blues en La à la guitare.

Vous pouvez consulter la vidéo ou la tablature au format .PDF pour comprendre quel doit être le positionnement des doigts.
En l’occurrence, on est censé placer un doigt par case à partir de la 2ème case.
L’index sera donc sur la 2ème case, le majeur sur la 3ème, l’annulaire sur la 4ème et l’auriculaire sur la 5ème.

Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?

 

Or, dans ce genre de positions, beaucoup de guitaristes ont des difficultés à placer les doigts librement sans qu’ils aient tendance à se resserrer, au risque de voir l’annulaire ou le petit doigt reculer d’une case au lieu de rester à leur place au plus près de la frette suivante.

Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?

 

Pourtant, si on n’essaie pas d’appuyer sur les cordes mais qu’on se contente de placer les 4 doigts à plat sur les cases 2, 3, 4 et 5, ça ne semble pas demander un effort démesuré, même pour quelqu’un qui n’a pas de très grandes mains.

Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?

Il y a principalement deux raisons pour lesquelles, dès qu’on place la main gauche en position de jeu, on ne parvient pas toujours à écarter les doigts aussi facilement qu’on aurait pu le faire avec la main à plat sur les cordes.

Position de la main, du poignet et du bras

La première raison correspond à la position de la main par rapport au manche.

Au même titre que ce que j’avais expliqué pour Réussir ses accords barrés à la guitare, la position du poignet, de l’avant-bras, du coude, peuvent avoir une forte influence sur la facilité qu’auront nos doigts à se positionner confortablement et efficacement.

Souvent, d’ailleurs, la position idéale pour faciliter l’écartement des doigts est assez similaire à celle idéale pour placer efficacement les accords barrés.
N’hésitez pas à visionner ou revisionner la vidéo sur les barrés pour bien comprendre le principe.

Si l’on place le bras gauche en angle droit par rapport au manche, il va être difficile d’écarter les doigts sans engendrer de tensions musculaires ni tirer abusivement sur les articulations.

A l’inverse, si l’on tente de réduire l’angle entre le bras gauche et le manche de la guitare, par exemple en le plaçant à 45 degrés, les doigts gagnent soudain en souplesse et en liberté, et ce qui semblait injouable précédemment devient presque facile.

En exagérant ce phénomène et en prenant un cas extrême, si je tente de positionner le bras gauche le plus parallèlement possible au manche, il m’est possible de placer l’index sur la 2ème case et le petit doigt sur la 8ème.

Comment réussir à écarter les doigts de la main gauche ?

Evidemment, je n’utiliserai jamais cette position en situation réelle puisqu’elle est extrêmement inconfortable.
Mon but avec cet exemple est de démontrer qu’avec la même morphologie et la même guitare, selon la position utilisée, je peux soit avoir des difficultés à écarter l’index et l’auriculaire de la 2ème à la 5ème case, ou bien être capable de les écarter de la 2ème à la 8ème case.

Et au même titre que pour le positionnement des accords barrés, l’emplacement du pouce peut aussi avoir une forte influence sur la liberté de mouvement des autres donc.

Donc il vaut vraiment la peine d’expérimenter, de chercher la position optimale pour vous, de manière à faciliter le positionnement et l’écartement des doigts de la main gauche.

Indépendance des doigts

La deuxième raison qui complique notre capacité à écarter les doigts de la main gauche est le manque naturel d’indépendance de nos doigts.
Dans l’immense majorité de nos activités quotidiennes, nos doigts restent groupés et effectuent le même mouvement les uns que les autres. Lorsque nous devons saisir un objet, seul le pouce effectue un mouvement contraire aux autres doigts. Ces derniers se resserrent tous dans la même direction, simultanément et avec la même force.

Or, lorsqu’il s’agit de jouer de la guitare, nous somme amenés à leur demander d’effectuer des mouvements totalement indépendants les uns des autres.
Il faut doser individuellement la force de chacun d’entre eux, de manière à ne pas appuyer trop fort avec l’index ni manquer de force avec le petit doigt.
Il faut les placer sur des cases et/ou des cordes différentes, donc en tirant parfois un doigt dans un sens et un autre dans le sens contraire.

Bref, au-delà des considérations « mécaniques » de souplesse ou de force de nos doigts, nous avons besoin d’éduquer notre cerveau à contrôler nos doigts indépendamment les uns des autres.
Lorsque nous apprenons à marcher, il faut le temps à notre cerveau d’assimiler le fait que pour conserver l’équilibre, nous devons avancer nos pieds l’un après l’autre, en gérant des mouvements différents et simultanés de nos jambes.
Pour nos doigts, le principe est le même, sauf que nos activités habituelles ne nécessitent pas cette indépendance.
Donc le jour où nous tentons de progresser à la guitare, nous devons réapprendre à utiliser nos doigts.

Souvent, lorsque nous positionnons la main gauche sans aide extérieure, les doigts semblent attirés les uns par les autres et ne parviennent pas à s’écarter.
Pourtant, si nous nous aidons de notre main droite pour positionner les doigts de notre main gauche sur les cordes, il nous est généralement possible d’obtenir des écarts beaucoup plus importants.

Nous nous apercevons donc que la difficulté ne provient pas d’un manque de souplesse de nos doigts, mais d’un manque de maîtrise de ces derniers.

Et pour ça, il n’y a pas de méthode magique, seule la pratique et la répétition des mouvements permet de les assimiler petit à petit.
Toutes sortes d’exercices sont possibles pour développer cette indépendance, comme par exemple dans le style de ceux que j’avais proposés dans la vidéo sur les 24 exercices techniques en 1 à la guitare.

Conclusion

Parvenir à écarter les doigts de la main gauche ne demande donc pas d’avoir de très grandes mains ou de très longs doigts, et ça ne demande pas non plus une souplesse extraordinaire.

Le simple fait de positionner le bras gauche différemment peut radicalement faciliter les choses, et la pratique permettra de développer une certaine indépendance des doigts, ce qui nous fait généralement défaut lorsqu’on débute la guitare.

 

Pour avoir accès à de nombreuses idées d’exercices d’étirements, consultez le livre et les enregistrements en MP3 des 101 exercices techniques au médiator :

101 exercices techniques au médiator

Vous pourrez également développer les techniques d’aller-retour, de glissés, de liaisons (hammer-ons et pull-offs), de sauts de cordes, ainsi que l’agilité des doigts de la main gauche.

Laissez vos commentaires...

Catégories : Technique

Mots-clés : , ,