Faut-il taper du pied en jouant de la guitare ?

Faut-il taper du pied en jouant de la guitare ?Après avoir lancé la formation Maîtrisez le rythme à la guitare, plusieurs habitués d’Instinct Guitare m’ont demandé ce qu’il fallait faire de ses pieds.

Beaucoup de guitaristes tapent du pied de manière à marquer le tempo lorsqu’ils jouent.

Est-ce un atout ? Est-ce un mauvais réflexe ?

Tentons de détailler le rôle du pied dans notre pratique de la guitare.

Je sais que certains me rétorqueront qu’on trouve sur Internet des vidéos de guitaristes qui jouent sur les cordes avec leurs pieds, mais vous ne m’en voudrez pas si je prétends que généralement, les pieds n’ont pas d’impact direct sur notre façon de jouer de la guitare!

Par contre, ils peuvent avoir une forte influence sur notre perception du rythme ou du tempo, et donc il peuvent nous aider à gagner en précision rythmique, tout comme ils peuvent nous déstabiliser et réduire la stabilité de notre rythme.

A quel moment tape-t-on du pied ?

Parmi tous les guitaristes que j’ai pu rencontrer au fil des années, j’ai repéré 3 façons de taper du pied en jouant de la guitare :

  • En tapant de manière totalement arbitraire et arythmique.
  • En suivant à l’identique le rythme joué sur la guitare.
  • En tapant de manière cyclique .

Etudions ces 3 options en détails pour déterminer leurs avantages et leurs inconvénients.

En tapant n’importe quand, n’importe comment

C’est un phénomène fréquent chez beaucoup de guitaristes débutants, et ça ressemble plus souvent à un tic qu’à un mouvement délibéré qui les aiderait à stabiliser leur rythme.

Je n’ai donc jamais croisé un cas où cette façon de faire apportait quoi que ce soit aux guitaristes.
Mais en tant que prof de guitare, c’est un signe flagrant qui permet d’identifier les difficultés de perception rythmique que peut avoir un apprenti guitariste.

Si vous travaillez seul, le fait de prendre conscience du mouvement de votre pied pendant que vous jouez peut vous aider à identifier votre manque de repères rythmiques.

En suivant avec le pied le rythme joué sur la guitare

Ce n’est pas la méthode la plus souvent utilisée, mais certains guitaristes « jouent » avec leur pied de la même façon qu’il le font avec leur guitare.

L’avantage, c’est que ça confirme la sensation physique que nous procure le mouvement de la main droite, en amplifiant cette sensation par l’intermédiaire du pied.

L’inconvénient, c’est que ce mouvement du pied dépend totalement du rythme que l’on joue sur le guitare.
Pour des rythmes relativement lents, ça ne pose pas de problèmes, mais dès que les rythmes accélèrent ou deviennent plus complexe, ça peut demander d’être très souple de la cheville!

En tapant avec le pied de manière cyclique

C’est le cas que l’on rencontre le plus souvent, et c’est aussi ce qui semble présenter le plus d’intérêt.

Le plus fréquent consiste à taper du pied sur tous les temps, donc en même temps que le clic du métronome si on en utilise un.

L’intérêt, c’est que ça permet de mettre en place une pulsation stable et régulière avec le pied, et de percevoir comment se positionne notre rythme à la guitare par rapport à cette pulsation.

On apprend ainsi à détecter si chaque accord ou chaque note se place au moment où l’on tape du pied, ou un peu avant, ou un peu après.
Notre pied sert donc de point de repère rythmique, au même titre que le ferait un métronome.
La différence c’est qu’un métronome est extérieur à nous, et n’est donc pas tributaire de nos difficultés ou de nos hésitations.
Mais à l’inverse, le fait de taper du pied est souvent perçu de manière plus concrète parce qu’il s’agit d’une sensation physique, et non pas seulement d’une perception mentale.

Le fait de taper du pied sur tous les temps est la méthode la plus fréquemment utilisée, mais certains guitaristes préfèrent taper uniquement sur le premier temps de chaque mesure.
D’autres ne marquent que les contretemps, ou encore décomposent leur battement en demi-temps ou en tiers de temps.

Il va de soi que plus le tempo est élevé, plus il sera difficile de diviser les temps sans risquer une crampe du mollet avant la fin du morceau.

Mais selon les morceaux, toutes ces options peuvent remplir leur rôle qui est d’apporter des points de repères temporels  à travers le mouvement de notre pied.

Est-il indispensable de taper du pied ?

Pour beaucoup de guitaristes, taper du pied est d’une grande aide dans leur précision rythmique.

Mais ça dépend surtout des personnes, et c’est aussi une question d’habitudes.

Certains guitaristes sont plus à l’aise en intériorisant le rythme, donc sans bouger autre chose que les muscles indispensables à la pratique de la guitare.

D’autres ont absolument besoin d’une sensation physique associée au rythme. Ça se manifeste donc parfois grâce au mouvement du pied, mais ça peut aussi consister à remuer la tête, à secouer les épaules ou carrément à danser en jouant.

Il n’y a donc pas de méthode universelle qui fonctionne pour tout le monde, c’est à vous déterminer ce qui vous aide et ce qui vous handicape.

Il est par contre intéressant de ne pas se rendre esclave d’une telle pratique.

Si vous vous rendez esclave du fait de taper du pied, ça veut dire que dans les situations où ça ne sera pas possible, vous ne serez plus capable de jouer en rythme correctement.

J’ai vu ce phénomène à de nombreuses reprises en studio, où les musiciens doivent souvent se retenir de taper du pied pour ne pas que ça s’entende dans l’enregistrement par l’intermédiaire des micros.
Or, dans ce genre de cas, les guitaristes qui ne se sont pas habitués à jouer sans taper du pied se retrouvent vraiment déstabilisés et ne sont plus capables de jouer avec la même assurance que d’habitude.

Il est donc important de prendre conscience des bienfaits d’une telle pratique, mais éviter d’en devenir esclave.

Comment taper du pied lorsque ça ne nous semble pas naturel ?

Certains guitaristes débutants font ça instinctivement, et ça leur semble parfaitement naturel.

Pour d’autres, ça demande un peu de pratique avant de commencer à être à l’aise.

La solution peut consister à travailler avec un métronome en tentant de taper du pied à chaque clic du métronome.
Ce simple travail peut déjà représenter une difficulté en soi, donc mieux vaut commencer sur un tempo pas trop rapide et se concentrer sur la synchronisation entre le pied et le métronome, même sans la guitare.

Une fois à l’aise avec cet exercice, on peut commencer à ajouter le rythme que l’on veut jouer à la guitare, en faisant en sorte de maintenir le rythme régulier du pied.
Donc si le rythme sur la guitare accélère, celui du pied ne doit pas le suivre, et si le rythme de la guitare ralentit, le pied doit continuer au même tempo.

Lorsque l’on fait cet exercice, il n’est pas évident d’avoir suffisamment de recul pour prendre conscience de ce qui se passe au niveau de notre rythme sur le guitare et du mouvement de notre pied.
Il peut alors être intéressant de se filmer (avec un téléphone, un caméscope, un appareil photo numérique, une webcam, la qualité importe peu) pour pouvoir analyser après coup sa façon de jouer en rythme et sa façon de taper du pied.

Et vous, tapez-vous du pied en jouant de la guitare ?

Laissez vos commentaires...

Catégories : Rythme

Mots-clés : ,