Guitaristes, protégez vos doigts et vos oreilles

Guitaristes, protégez vos doigts et vos oreillesTant qu’il n’y a pas de problème, on joue de la guitare, on va voir des concerts, on bricole… sans se soucier des conséquences.

Puis c’est le jour où la capacité auditive diminue ou que l’on ne peut plus utiliser ses doigts que l’on se dit qu’il aurait fallu y penser avant.

Il n’est pas compliqué de prendre les bonnes précautions et ça peut sauver votre avenir à la guitare.

Protégez vos doigts

Qu’est-ce qu’un guitariste sans ses doigts ?

Certes, on cite souvent l’exemple de Django Reinhardt, qui suite à un incendie perdit l’usage de 2 des doigts de sa main gauche, et qui continua malgré ça à développer son art et sa maîtrise de l’instrument de manière assez virtuose.

Mais avez-vous conscience des milliers d’heures de travail qu’il lui aura fallu pour dépasser un tel handicap ?
Et imaginez-vous jusqu’où il aurait pu pousser sa maîtrise de la guitare s’il avait conservé l’usage de tous ses doigts ?

Bref, en tant que guitariste, vos doigts sont très importants et il suffit parfois de peu de choses pour les sauver.

Lorsque vous bricolez ou lorsque vous effectuez un déménagement, portez TOUJOURS des gants.

Même si, parmi les 10 personnes présentes, vous êtes le seul à en porter, peu importe les commentaires de ceux qui ne sont pas musiciens, vous, vous avez une excellente raison d’en porter.

Protéger vos oreilles

Qu’est-ce qu’un guitariste sans ses oreilles ?

Rien ne sert d’avoir une maîtrise technique parfaite de son instrument, si on n’a plus la capacité d’écouter ce que l’on joue.

Contrairement aux doigts, la perte de l’audition se produit assez rarement lors d’un accident ponctuel… c’est souvent plutôt l’exposition répétée à des volumes sonores disproportionnés qui altère vos capacités auditives au fil du temps.

Pour ceux d’entre vous qui jouent en groupe, je veux bien comprendre qu’il faille adapter le niveau sonore de sa guitare à celui de la batterie.

D’autre part, un volume sonore conséquent rend le son de guitare plus vivant et donne une sensation d’énergie et de puissance.

Mais tout ça ne justifie pas d’y perdre vos oreilles.

On ne compte plus les nombreux guitaristes qui, après 30 ans de carrière, ne sont plus capable d’entendre leur son de guitare si l’ampli n’est pas poussé aux 3/4 de sa puissance.

Et hélas, il n’est plus possible de revenir en arrière.

A l’inverse, protéger ses oreilles est assez simple à faire, ne demande pas beaucoup d’efforts et ne demande qu’un investissement financier raisonnable.

Voici les options les plus couramment utilisées par les guitaristes qui ont conscience de la valeur de leurs oreilles :

  • Des bouchons d’oreilles en mousse
    Ils sont très abordables et on les trouve facilement en pharmacie, parfois dans les magasins de musique et parfois dans les salles de concert.
    Ils ont la capacité de diminuer fortement le volume sonore perçu, mais l’inconvénient d’atténuer les aigus, ce qui rend le son un peu sourd, brouillon et manquant de définition.
  • Un casque audio
    Un casque audio fermé peut souvent être suffisant pour atténuer le volume sonore.
    L’avantage, c’est que n’importe quel casque qui traîne au fond d’un placard peut faire l’affaire.
    L’inconvénient, c’est d’une part qu’en plein été, avoir un casque sur les oreilles risque de donner chaud, et d’autre part, ce n’est pas la solution la plus discrète, notamment lors d’un concert.
  • Des obturateurs sur mesure avec filtres
    Il s’agit de bouchons souvent en silicone, moulés à partir d’empreintes de vos oreilles.
    Ils sont donc assez confortables, car parfaitement adaptés à votre morphologie.
    On les trouve généralement chez les audioprothésistes à un tarif qui oscille le plus souvent entre 100 euros et 180 euros.
    Un avantage majeur est le fait qu’ils soient munis de filtres.
    Ces filtres permettent d’atténuer le volume sonore (de 6, 9, 15 ou 30 décibels par exemple) de manière équilibrée, sans déformer le son de manière trop intense.
    Ainsi, il est possible de réduire le niveau sonore tout en permettant d’entendre son instrument de manière distincte.
  • Des protections auditives réutilisables avec filtres
    Ces protections sont une solution alternative et moins onéreuse qui peut être intéressante.
    Ces bouchons ne sont pas moulés à partir de vos empreintes, donc même si le confort est très satisfaisant, ça ne pourra pas égaler du sur-mesure.
    Mais ces protections sont réutilisables, ça signifie que vous ne serez pas obligé de les jeter après chaque utilisation comme ça peut être le cas pour les bouchons en mousse.
    D’autre part, elles sont dotées de filtres permettant une atténuation équilibrée et de ne pas avoir la sensation de son étouffé que procurent les bouchons en mousse.

Alpine protections auditives

Quel que soit le budget que vous soyez prêt à y consacrer, faites impérativement l’effort de trouver une solution pour protéger vos oreilles.

Le peu d’effort que ça va vous demander aujourd’hui sera largement compensé par les bénéfices que vous en retirerez dans quelques années.

Donc à chaque fois que vous répétez, que vous jouez en concert, que vous allez voir un concert, que vous allez en boîte de nuit ou que vous utilisez des machines bruyantes, ou que vos doigts sont exposés au danger, pensez systématiquement à avoir le bon réflexe.

Et vous, protégez-vous vos doigts et vos oreilles correctement ?

Laissez vos commentaires...

Catégories : Astuce

Mots-clés : ,