Qu’est-ce qu’un métronome et comment s’en servir ?

Qu’est-ce qu’un métronome et comment s’en servir ?

Le métronome est un outil très utile, mais qui est assez méconnu de certains guitaristes.

On lui attribue souvent une connotation scolaire et rébarbative alors qu’en maîtrisant cet outil, on finit par l’utiliser instinctivement sans s’apercevoir qu’il fonctionne.

Tentons de comprendre ce qu’est un métronome, en quoi il va être utile pour vous aider à progresser à la guitare, et comment l’utiliser…

Qu’est-ce qu’un métronome ?

Un métronome est un appareil capable d’émettre un son à intervalles réguliers afin d’indiquer un tempo de manière fiable et stable.

Il suffit de régler le métronome sur la valeur du tempo que l’on souhaite obtenir.

Cette valeur se calcule en battements par minutes (BPM).
Ainsi, un tempo de 60 BPM signifie que le métronome produira 60 clics en une minute, autrement dit un coup par seconde.

Quels sont les différents types de métronomes ?

On peut généralement dissocier 3 types principaux de métronomes :

Le métronome mécanique

Il s’agit du métronome traditionnel qui comporte un remontoir comme sur les vieilles horloges.

Métronome mécanique Wittner

Une tige verticale effectue un mouvement pendulaire régulier correspondant à un tempo déterminé par le réglage d’une massette.

L’avantage de ce métronome est l’absence de piles.
Par contre, les tempos se règlent souvent de 4 en 4, ce qui empêche d’obtenir des tempos intermédiaires, et le volume n’est pas réglable.

Le métronome électronique

Généralement moins onéreux et souvent plus fiable et plus complet, le métronome électronique se présente sous la forme d’un petit appareil, un peu similaire à un accordeur électronique.

Métronome électronique

La plupart du temps, il est possible de régler le tempo par incréments de 1 battement par minute et le volume est réglable.

D’autre part, on trouve des métronomes électroniques avec des fonctions plus avancées, avec notamment la possibilité d’entendre des divisions rythmique (les demi-temps, les tiers de temps…) ou d’accentuer certains coups (par exemple pour repérer plus facilement le premier coup de chaque mesure.
Cette fonction revient à accentuer un coup sur 4 lorsqu’il s’agit de mesures à 4 temps.

Le métronome logiciel

Le principe est le même que le métronome électronique à la différence qu’il vous faut utiliser votre ordinateur.

La plupart des logiciels d’enregistrement musical ou des logiciels d’édition de partitions comportent un métronome qui fonctionne avec la même efficacité qu’un métronome physique. C’est notamment le cas de Guitar Pro.

On trouve également sur Internet des métronomes en ligne accessibles gratuitement.
Cherchez simplement les termes « métronome en ligne » dans votre moteur de recherche, et vous trouverez de nombreux sites proposant cet outil, parfois très basique et parfois plus complet.

J’ai moi-même créé un métronome en ligne disponible gratuitement afin d’apporter des fonctionnalités que je n’avais pas trouvées sur d’autres métronomes. Vous pourrez y accéder sur www.metronome-en-ligne.com.

Métronome en ligne

Pour les propriétaires de smartphones, il existe aussi des applications « métronome » disponibles gratuitement ou à moindre coût.

Un métronome, pour quoi faire ?

En tant qu’êtres humains imparfaits, notre perception du temps est approximative.

Lorsque nous nous concentrons sur un tempo, nous devons faire une estimation du moment où le prochain temps va tomber, de manière à jouer les notes au bon moment.
Au début, par manque d’expérience, cette estimation est souvent très imprécise.
Mais avec un peu d’entraînement, on parvient à l’affiner jusqu’à obtenir une précision satisfaisante, même si elle ne sera jamais aussi parfaite qu’une machine.

Pour développer cette perception du tempo, nous avons besoin d’habituer notre oreille en lui fournissant un tempo de référence fiable et régulier.

Avec la pratique, on parvient petit à petit à intérioriser ce tempo de référence, et par conséquent à jouer de la guitare sur un tempo régulier, même lorsqu’on n’utilise plus le métronome.

Le deuxième point sur lequel le métronome est un atout intéressant, c’est qu’il nous oblige à sortir de notre bulle.
En effet, lorsqu’on travaille un passage d’un morceau difficile, on a tendance à se concentrer sur les difficultés techniques et sur le positionnement des doigts.
Il nous est donc difficile de prendre du recul sur ce que l’on joue pour réaliser si le morceau sonne correctement et si le tempo et le placement rythmique sont fiables.

L’utilisation du métronome, au même titre que ce qui peut se produire lorsque l’on joue avec d’autres musiciens, nous oblige donc à cesser de se focaliser sur ce que l’on joue et à tenir compte de ce qui se passe autour.
Ainsi, si vous écoutez le métronome pour qu’il vous indique le tempo, vous n’aurez plus le droit de ralentir sur les passages difficiles ni d’accélérer sur les passages que vous maîtrisez.

Comment utiliser un métronome ?

Si on part du principe que le métronome a pour rôle de nous imposer un tempo, il va falloir réussir à le suivre et à se caler dessus rythmiquement.

Si vous n’avez jamais pris l’habitude de jouer en suivant un tempo régulier, c’est un exercice qui peut être déroutant au début.
Mais si vous persévérez, vous parviendrez rapidement à suivre le métronome avec une précision satisfaisante.

La perception du rythme et du tempo est quelque chose d’interne, qui n’a rien à voir avec la guitare.
La première étape peut donc simplement consister à taper dans ses mains en même temps que chaque clic du métronome.
Au début, vos coups seront hasardeux, mais au fur et à mesure vous réussirez à vous caler sur les clics du métronome.
Lorsque vous parviendrez à atteindre une bonne précision, vous frapperez dans vos mains exactement au moment où le clic du métronome retentira, et vous devriez finir par ne plus entendre ce dernier.

Jouer une note ou un accord au médiator ou aux doigts sur la guitare ne devrait pas être plus compliqué une fois que votre perception du tempo est suffisamment fine.

L’étape suivante consiste à tenter de percevoir les divisions du temps.
Une fois capable de frapper dans les mains ou de jouer une note de guitare en même temps que les clics du métronome, tentez de jouer 2, 3 voire 4 coups par temps.

Lorsque le métronome vous indique uniquement les temps, vous allez devoir deviner instinctivement à quel moment se place la moitié, le tiers ou le quart du temps, et comme vous n’entendrez pas le métronome à ces moments précis, tout sera basé sur vos estimations.

C’est là qu’un métronome électronique ou un logiciel peut avoir des atouts par rapport à un métronome mécanique s’il est capable de produire des sons sur les divisions du temps.
Ainsi vous pourrez jouer des demi-temps ou des tiers de temps en ayant le repère sonore fourni par le métronome.

Une fois que vous êtes à l’aise sur les temps et ces divisions basiques du temps, il va être intéressant de mettre ça en application sur des morceaux, des exercices techniques, des gammes…

Ici, les rythmes pourront varier et le but du jeu sera donc de parvenir à jouer son morceau ou son exercice en respectant le tempo fourni par le métronome.

En prenant cette habitude à chaque nouveau morceau ou à chaque point technique que vous travaillez, l’écoute du métronome deviendra une seconde nature, et vous aurez parfois la sensation de continuer à entendre les clics du métronome même après avoir éteint ce dernier.

Le métronome est donc un outil très efficace pour progresser dans votre perception du tempo et dans votre précision rythmique.

Et comme on trouve aussi bien des métronomes gratuits (logiciels ou applications smartphones) que payants, le budget ne pourra pas être un argument pour ne pas tirer parti de cet outil indispensable.

L’utilisation du métronome est décrite en détails et mise en application en sur des rythmes en vidéo dans la formation « Maîtrisez le rythme à la guitare ».

Maîtrisez le rythme à la guitare

Et vous, utilisez-vous un métronome ?

Laissez vos commentaires...

Catégories : Rythme

Mots-clés : , , , ,